vendredi 11 août 2017

Cadeau d'anniversaire

J'ai gâté mon jardin pour fêter le 1er bloggiversaire
avec 4 nouveaux rosiers:

Oui, je sais, je n'arrête pas de me plaindre de la sécheresse
et ce n'est évidemment pas le bon moment de planter
mais c'étaient des PROMOTIONS !

N°1: 'Théo', grimpant d'André Eve:
Image Roses Ancienne Eve

N°2: 'Rhapsody in Blue', délicieusement parfumé:

N°3: 'Rose de Cornouaille', au parfum puissant:

N°4: 'Belle Romantica' de Meilland:
Image Meilland Richardier


Ils sont installés dans le Petit Potager,
pour combler les trous laissés par les nigelles et les pavots annuels.

Il y a désormais 21 rosiers dans ce massif
mais beaucoup sont encore tout petits.

J'ai aussi ajouté le sedum 'Matrona'
(acheté 2€, irrésistible pour une chloroholique):

Il va falloir arroser généreusement ces rosiers dans les semaines à venir,
et tant pis si leur feuillage se tâche.

Connaissez-vous ces rosiers ?
Quel retour d'expérience pouvez-vous en faire ?

mercredi 9 août 2017

Shamrock

Sous un temps hydrangesque
(c'est-à-dire les pieds trempés),
nous avons visité Shamrock,
la collection nationale d'hydrangeas,
à Varengeville-sur-Mer (76).

C'est la plus grande collection d'hydrangeas au monde,
avec 1200 variétés,
classée Jardin Remarquable.


Les inflorescences des hydrangeas comportent deux sortes de fleurs:
les fleurs fertiles, qui ne mesurent que quelques millimètres de hauteur et ne sont guère spectaculaires (au centre)
et les fleurs stériles dont le diamètre avoisine souvent un à trois centimètres (à l'extérieur).
Ce sont ces dernières qui donnent la valeur ornementale à l'inflorescence:

Les inflorescences diffèrent selon l'espèce:

-en bouquet plat
Hydrangea sargentiana "Thierry de Ryckel"


-en bouquet rond

-en panicule

La couleur des inflorescences est très variable selon l'acidité du sol.

En sol très acide, les fleurs sont bleues:




























En sol moins acide, les fleurs sont violettes ou mauves:
 





























En sol presque neutre, les fleurs sont rouges ou roses:







En fait, ce n'est pas l'acidité du sol en elle-même qui fait virer les pigments vers le bleu,
mais l'aluminium contenu dans le sol qui ne peut être assimilé
par les racines qu'en milieu acide.

Regardez plutôt ces petites merveilles:


Nous avons visité Shamrock au meilleur moment,
alors que tous les hydrangeas étaient à leur apogée:
 
 
La promenade dans les allées sinueuses bordées d'hydrangeas 
hauts de plus de 3 mètres est plaisante:

 
Pour autant,
ce n'est pas ma visite préférée à Varengeville-sur-Mer.

C'est une collection et non pas un jardin. 
Il manque cette touche de créativité propre à chaque jardin,
le travail d'association des vivaces,
les jeux de texture et de couleurs,
mais on le savait dès l'entrée.


Par contre, pour une collection nationale,
l'étiquetage laisse clairement à désirer.
Très peu de variétés sont étiquetées,
ou alors à demi effacées.
 
A peine à quelques centaines de mètres de là,
dans le même ravissant village,
j'avais de loin préféré les visites du Bois des Moutiers
ou du Vasterival...

...mais ?
On dirait que je deviens difficile...
non ? 



 

lundi 7 août 2017

Bloggiversaire

Voilà déjà un an que j'ai décidé de créer ce blog,
non sans longues hésitations.

Je ne le regrette vraiment pas car,
grâce à vos commentaires, conseils et retours d'expérience,
j'ai beaucoup appris.

Je n'imaginais pas un seul instant qu'un an plus tard,
il aurait reçu plus de 80 000 visites !

Tout ça à partir de mon modeste jardin de débutante,
qui a beaucoup changé aussi.

Il faut dire que j'y ai consacré un budget conséquent ☺.

Pour illustrer cet article,
quoi de mieux que de vous donner des nouvelles de Thelma,
qui a bien grandi:

Thelma est une vraie princesse,
avec les bons mais aussi les mauvais côtés.

Cette petite demoiselle a du caractère ! !



Avec une pensée particulière pour Madame Chat Vert,
qui a perdu sa Mimosa il y a peu...

C'est souvent la bagarre avec Sasha,
mais ils savent aussi s'entendre pour les dodos et les bêtises:

Beaucoup, beaucoup de dodos:
 




Merci pour vos visites et commentaires,
qui me font toujours grand plaisir.

samedi 5 août 2017

Home Green Home

De retour de l'escapade barcelonaise,
il est l'heure du tour d'inspection du jardin.

Globalement, ça n'a pas beaucoup changé depuis notre départ,
c'est toujours tendance grillé:




Le pluviomètre n'a récolté que 2x4mm,
je veux bien croire à l'évaporation
mais ça fait quand même très peu !
Les orties, elles, ont bien profité !
C'est le cas également des adventices dans les allées,
c'est à peine si l'on distingue les cailloux !


Il va y avoir du travail pour contrôler la jungle qu'est devenue la vigne,
encore qu'elle a le mérite d'ombrager l'acer:


Les dahlias ne donnent toujours rien,
ils poussent (peu) mais n'offrent AUCUNE fleur.
J'enrage !
Quel est le problème ?
Ce sont les variétés 'Thomas Edison', 'Café au Lait' et 'Who Dun It'.
Moi qui comptais sur eux pour apporter un peu de fleurs en cette période morne, c'est raté !


Le Grand Massif est à dominante bleue,
grâce aux Echinops Ritro, au platycodon grandiflorus 'Mariesii', 
aux Delphinium ajacis,

à l'aster 'Monch'


 et à l'agastache 'Blue Fortune' que j'adore:

 


avec un cadeau du SOL: Daucus carota 'Dara',

j'y ai taillé le liane inconnu sévèrement pour le conduire sur la structure;
j'espère qu'il ne m'en voudra pas:


Le Petit Potager a de jolis trous une fois les nigelles et les pavots retirés,
mais il y a encore quelques plantes attrayantes:

Le Lobelia speciosa 'Fan Salmon' m'y plaît beaucoup:


Toujours dans le Petit Potager,
à l'ombre sèche du prunier et des lauriers palme,
les plantes-tests ont été soumises à rude épreuve.
J'y avais installé 4 saxifrages, 2 ajuga reptans 'Burgundy Glow',
3 tiarelles et une dizaine d'anémones du Japon roses,
qui ne survivent que grâce aux arrosages et seront déplacés.

Seuls les 2 fougères, les 2 Epimediums rubrum et le géranium macrorrhizum
tirent leur épingle du jeu et seront donc multipliés à cet endroit:


Il reste quelques rares roses;
la remontée est loin d'être flamboyante...
sans doute parce que le jardin souffre de la sécheresse
depuis de trop longues semaines:
White Koster
Pierre Joseph Redouté

Jeanne Moreau, à nouveau
Heureusement, les hydrangeas égaient un peu le jardin à cette saison
(en particulier les paniculatas car les macrophyllas sont peu nombreux à fleurir après le gel tardif):
Little Lime, Incrediball, Phantom, macrophylla inconnu, Diamant Rouge, Annabelle, Vanille Fraise



 Certaines plantes commencent même à être malades:
 

Encore un cadeau du SOL avec ce nouveau zinnia,
qui me vient de Marie-Thérèse:



Les anémones du Japon 'Honorine Jobert' (celles à l'ombre tout au moins parce que les autres souffrent),
commencent déjà à fleurir:


Sur la terrasse, l'escabelle est tristounette,


à peine égayée par un discia,


et un cadeau de ma mère:

J'attends maintenant la toute première floraison des sedums
(variétés 'Herbsfreude', 'Iceberg' et 'Stardust')...


... et la pluie bien sûr ☺.